SPIRITUALIZED : « SEE YOU, SPACE COWBOY »

Comment aborder Spiritualized? En se replongeant dans l’histoire d’un groupe phare de la scène anglaise des années 80 : Spacemen 3. Tirant vers le space rock, le rock psychédélique et le post punk, Spacemen 3 influence la scène shoegaze de manière durable. Particularité du groupe : un fort attachement au minimalisme, dans leurs performances live et leur musique. Exit les accords complexes et les polyrythmies, la musique jouée est simple et planante – le groupe dit d’ailleurs      « taking drugs to make music to take drugs to », laissant la part belle aux murs de guitares vaporeux et batteries lancinantes typiques du space rock.

C’est dans cette bande que Jason Pierce fait ses premières armes, avant de fonder Spiritualized en 1991, lors de la séparation de Spacemen 3. Toujours fidèles à leurs racines planantes et légèrement psychédéliques, Pierce et son groupe ajoutent à leur space rock des influences blues, shoegaze et orchestrales, enrichissant ainsi le « minimalisme » des origines . Difficile de donner, donc, une étiquette précise au groupe, les nombreux changements de line-up apportant eux aussi leurs lots d’influences nouvelles. Toutefois, Spiritualized est reconnu dans son genre comme une pierre angulaire. L’album Ladies and Gentlemen We are Floating in Space (réédité  en 2021) est considéré comme l’un des chefs-d’œuvre du rock expérimental, du space rock et des genres dérivés – rock progressif, shoegaze, voire même (!) noise.

Et c’est seul maître à bord que J. Spaceman (surnom de Jason Pierce depuis ses années Spacemen 3) fait son retour avec l’excellent Everything was Beautiful. Le titre de l’album, très cheesy, n’en est pas moins équivoque  sur son contenu : on parlera ici bien d’amour, de ruptures et de drogues. Il s’inscrit d’ailleurs dans la une continuité visuelle avec Ladies and Gentlemen We are Floating in Space : les deux albums partagent de flagrantes références aux médicaments sur leurs artworks.

La musique de Spiritualized compense son aspect dense par une écriture et des mélodies efficaces. Et en matière de densité, Pierce ne plaisante pas : 16 instruments différents et pas moins de 30 musiciens et chanteurs ont contribué à l’album. Always Together With You, l’ouverture de l’album, voit le groupe renouer avec la thématique spatiale qui lui est propre :

“If you want a rocket ship
I would be a rocket ship for you
If you walk the galaxies
I would walk the galaxies for you”

Spiritualized a toujours, au long de sa carrière, filé la métaphore entre l’espace et les sentiments humains. Everything Was Beautiful se fait un plaisir de nous transporter à travers les émotions de J Pierce, comme celui-ci en a eu l’habitude depuis 30 ans, taillant sur mesure son univers -au sens propre et figuré du terme! Si l’on peut trop rapidement faire le lien entre space rock et rock psychédélique, la musique de Spiritualized ne cherche pas à retranscrire musicalement des trips sous drogues.  S’il en dérive, le space rock se montre plus contemplatif et flottant, et use des reverbs et strates sonores pour simuler une perdition dans l’espace. Un genre de “mille-feuille musical” particulièrement savoureux, surtout lorsque le cuisinier s’autorise quelques ajouts à sa recette sans pour autant la trahir.

Les incursions d’autres genres musicaux, plus éloignés du domaine du space rock, sont monnaie courante sur Everything Was Beautiful. Les cuivres et structures proches de l’improvisation et du free-jazz de Best Thing You Never Had viennent rompre avec l’ambiance planante du 1er morceau. Une armée de musiciens s’exprime en trilles de saxophones, synthés et lignes de guitares presque étouffantes.

En matière d’écriture et d’instrumentation, l’album ne manque pas d’ambition. Pierce a su, au fil de ses projets, créer un univers sonore bien à lui, et cela se ressent dans la cohérence de l’album avec les précédentes sorties, notamment dans l’hybridation des genres. Chaque morceau devient une chimère formée de multiples styles, et les incursions de genres musicaux éloignés du space rock sont légions. Pierce ne se contente pas de simplement rejouer ses partitions, et expérimente tout au long de l’album. Les cuivres et structures proches de l’improvisation et du free-jazz de Best Thing You Never Had viennent rompre avec l’ambiance planante du 1er morceau. Des ambiances gospel viennent se marier avec la country sur l’excellent Crazy. Spiritualized travaille aussi bien sa musique que ses ambiances sonores. Tout au long de l’album, des bruitages plus ou moins discrets viennent habiller les morceaux. The Mainline Song et son train qui siffle en ouverture en sont d’ailleurs un bon exemple.  

C’est sur la fin de l’album que le groupe nous fait vivre le meilleur de son voyage spatial. L’enchaînement entre The A Song et I’m Coming Home Again est une démonstration de la maîtrise de Pierce dans son art. Le musicien use de tous les instruments à sa disposition sans surcharger ses compositions, pour le coup clairement psychédéliques. Exploitant encore la piste de l’opéra rock, surtout sur le morceau de clôture, ses idées de compositions se concrétisent dans les strates de synthétiseurs, lignes de guitares et incursions noises. On peut également s’attarder sur le titre du morceau, I’m Coming Home Again : il s’agit bien là de ce qu’un cosmonaute, habitué aux étendues et aux lumières de l’espace, pourrait dire alors que sa capsule redescend vers la Terre.

J Pierce a pris le parti de s’épanouir dans sa zone de confort, concevant sa musique comme son salon aux apparences de jardin secret, dans lequel il erre seul et heureux, et invite l’auditeur à entrer. L’album nous renvoie au cœur de ce que fait le mieux Pierce : du Spiritualized, classique, avec ses airs d’opéra rock sous benzodiazépines. Everything Was Beautiful est en ce sens, une excellente porte d’entrée vers le groupe tout autant que de belles retrouvailles pour les amateurs du genre et auditeurs fidèles.  Ladies and gentlemen, we are floating in space. Again.  


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s