L’art de devenir viral par YungManny

Devenir viral n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui tant les moyens d’y parvenir sont nombreux. La dernière invention facilitant cet accomplissement ? Bien évidemment TikTok. Le réseau social s’est imposé comme un genre de nouveau baromètre musical pour les plus jeunes générations avec la possibilité de lancer/relancer une hype sur un morceau ou un artiste en un temps record. Bon, la contrepartie c’est de devoir désormais se coltiner des artistes réalisant de la musique dans l’unique but de devenir la nouvelle tendance en vogue sur la plateforme, ce qui occasionne un rendu franchement pas spécialement naturel et une overdose assurée en quelques mois. Sans surprise, les maisons de disque se frottent les mains avec l’apogée de cette nouvelle arme fatale, tout peut devenir simple ou presque en collaborant avec quelques influenceurs confortablement installés au sein du réseau social. Mais inutile d’être trop aigri sur ce sujet, on a déjà pu voir des histoires aussi belles que surprenantes par le biais de TikTok avec certaines percées d’artistes tels que Babyxsosa ou encore $ilkMoney qui n’est pourtant pas le dernier arrivant dans le rap, loin de là. Encore plus intéressant, on a déjà pu voir des artistes réussir à faire des campagnes couronnées de succès en totale indépendance. Celui qui nous intéresse aujourd’hui en devient justement un des plus grands spécialistes.

Il est encore difficile d’écrire de longues lignes sur la vie de YungManny à ce stade pour deux raisons. La première est qu’on ne sait tout simplement pas masse de choses hormis ses rares apparitions en interview et, surtout, la seconde est que le rappeur n’a que 18 ans malgré sa présence depuis déjà quelques années. En réalité, il s’exerce dans le rap depuis quasiment ses 10 ans, la chose n’est pas nouvelle pour lui. Il a grandi en côtoyant l’Eglise et le monde du Gospel qui reste encore important à ses yeux aujourd’hui. Emmanuel, de son prénom, ne s’est clairement pas limité à ce registre et se prétend comme étant un auditeur impossible à rattacher à un genre avec des affinités pour Drake, Micheal Jackson… Un Constat qui fait sens à l’écoute de sa musique mais on y reviendra par la suite. Dernière chose importante, le rappeur nous vient du DMV, oui encore un jeune phénomène en provenance de cette zone qui pourrait définitivement faire parler d’elle en bien dans cette décennie. Il est d’ailleurs particulièrement proche, au sein de cette scène, avec le rappeur XanMan. Les deux artistes ont fait une tape collaborative en 2018 intitulé « Yung Xanny« . Certains ont peut-être déjà fait le calcul, YungManny commençait effectivement à dévoiler au public ses premières tapes à l’âge de 14 ans. Chose assez dingue, le jeune prodige va avoir son premier hit dès son tout premier projet « Meade Ties« . Le son en question n’est autre que « Moana » et totalise aujourd’hui presque 6 millions de vues sur Youtube. Un vrai banger made in DMV avec une mélodie catchy au possible. Le succès de ce morceau se fera avec le temps, une force de rétroactivité de plus en plus permise par les outils actuels.

Bien, maintenant que le contexte est planté, passons au présent pour évoquer la new era du rappeur qui s’avère encore plus intéressante. Rassurez vous, il a fait bien des choses entre temps avec une poignée de projets, des bangers à succès mais Emmanuel donne la sensation d’avoir passé un cap considérable depuis quelques mois. Musicalement, on peut difficilement faire plus imprévisible dans le rap que lui de nos jours. Chaque nouveau morceau offre son lot de surprise mettant YungManny en action dans un nouvel univers sonore et partageant bien souvent une joie de vivre très contagieuse. L’artiste du DMV donne l’impression de s’intéresser à presque tout musicalement ce qui est en réalité logique une fois qu’on a pris connaissance de son background musical. Le rap c’est une chose mais le marketing en est une tout autre et dans ce domaine, notre rappeur se révèle être un as. TikTok va être un véritable gamechanger pour sa très jeune carrière, il faut dire que la plateforme aurait pu être lancé spécifiquement pour lui tant sa musique parait propice à cette pratique. Le plus gros fait d’arme de notre jeune star ? « Clap For ‘Em » en collaboration avec Flo Milli et Sada Baby. Le titre totalise aujourd’hui tout simplement des dizaines de millions d’écoutes sur les plateformes de streaming. Vous en avez encore jamais entendu parlé ? Oui, TikTok est bien un monde à part entière.

Son évolution musicale est particulièrement devenue captivante ces derniers mois. YungManny semble avoir trouver le juste équilibre entre renouvellement musical et potentiel viral. En réalité, le rappeur du DMV cherche simplement à être contagieux dans tout ce qu’il fait et ça marche presque à chaque fois. On a eu deux titres récemment qui en sont des exemples criants : « you can’t stop the rain » & « you ain’t bulletproof« . Le premier est ni plus ni moins ce qu’on aurait envie d’appeler une masterclass, le sample parfait, le charisme idéal pour captiver l’auditeur durant tout le morceau, les danses fun dans le clip… Les éléments sont tous là : surprenant, fun, captivant et entêtant. C’est sans surprise que ce track fait déjà figure de hit au bout de trois mois dans la discographie du prodige. Concernant le second exemple, YungManny est encore allé bien plus loin dans l’aspect délire avec un effet surprise totalement garanti dès la première écoute. Il faut le reconnaître, ça marche carrément bien avec une énergie beaucoup trop contagieuse sur le morceau qui donne juste envie de monter le son à fond. Se fixer aucune frontière dans ses sonorités pourrait paraitre, dans la grande majorité des cas, trop dangereux mais, comme il aime bien le dire en interview, Emmanuel est différent du reste.

YungManny tient désormais sa stratégie et compte bien l’appliquer pour cette année 2022. Il ne fait que confirmer cette tendance avec ses deux derniers singles « Waldo » et « MURDAMAN!« . En agissant ainsi, le rappeur du DMV s’inscrit dans une stratégie moderne qui prolifère de plus en plus consistant à sortir une série de singles susceptibles de provoquer un buzz viral plutôt que de se placer dans l’optique de préparer un nouveau projet. On avait déjà observé récemment ce phénomène avec Bandmanrill dont la stratégie s’avère être très comparable avec notre jeune phénomène. Cette vision pourrait laisser perplexe les plus anciens d’entre nous mais elle pourrait bien se révéler comme étant la norme pour les stars de demain. Les nouvelles méthodes de promotion à l’image de TikTok facilitent avant tout l’émergence d’un titre auprès d’un public pas forcément passionné de musique, du moins pas assez pour aller chercher plus loin au sein de la discographie de l’artiste après la découverte d’un nouveau single. Bien évidemment, inutile de rappeler l’importance qu’a pu prendre aujourd’hui le format playlist facilitant également le règne des « rappeurs à hits ». Néanmoins, on ne fera pas les fines bouches dans le cas de YungManny qui apporte quelque chose de vraiment rafraichissant au rap sur ces derniers mois. Il serait tout sauf étonnant de le voir sortir de 2022 avec une notoriété médiatique bien plus conséquente.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s