Novembre par GATHER

Désormais chaque mois, retrouvez les coups de cœur de la rédaction GATHER à travers une sélection de deux projets et cinq morceaux. Ce concept se lance malheureusement sur un mois bien triste pour notre rap US, l’évènement majeur de ces dernières semaines étant le tragique assassinat de Young Dolph. On ne sera jamais en mesure de lui rendre un hommage à la hauteur de ses accomplissements mais ce premier épisode lui est évidemment dédié. LONG LIVE DOLPH.

Maxime

Projets :

Annette (Unlimited Edition) – Sparks (OST US): Quatre mois après la sortie d’Annette en salle, les Sparks ressortent la bande originale qu’ils ont composée pour le film dans une « Unlimited Edition ». D’une durée de deux heures, cette opérette noire retranscrit à la perfection l’ambiance poisseuse du film. À l’image du long métrage, la bande originale d’Annette est une oeuvre radicale, mais fascinante. Elle ne laissera aucun auditeur indifférent, pour le meilleur comme pour le pire.

Aesop Rock & Blockhead – Garbology : L’iconique duo formé par le rappeur Aesop Rock et le producteur Blockhead s’est retrouvé le temps d’un album sur Garbology. Une fois de plus, le MC de Long Island preuve qu’il dispose d’une des plus belles plumes de ce rap jeu. Sa prose se met ici au service d’un propos bien plus personnel qu’à l’accoutumée, dont les jeux de mots et autres trouvailles d’écriture sont magnifiés par les productions élégiaques de Blockhead.

Morceaux :

Eddy

Projets :

Rx Papi & Gud – Foreign Exchange : Après des mois de teasing, le phénomène maléfique de Rochester, Rx Papi, a enfin dévoilé son projet collaboratif avec le prodige suédois Gud. C’est donc dans un registre plus aérien et ambitieux que jamais qu’on retrouve Papi. Court et efficace, le projet répond entièrement aux attentes et on ne peut qu’espèrer une sortie de prison prochaine pour le rappeur new-yorkais afin qu’il puisse exploiter ce petit bijou au mieux.

Polo Perks ❤ ❤ ❤ – I.C.F.M. Pt. 3 / Fortheonesilost : Alors qu’il s’est imposé comme le rappeur majeur du Surf Gang sur ces 10 derniers mois avec déjà deux projets à son actif, le new-yorkais nous en a offert un troisième. Sans doute son projet le plus ambitieux à ce jour avec des expérimentations audacieuses pleinement maitrisées et le maestro Evilgiane à la baguette toujours aussi bien inspiré. Polo Perks semble plus que jamais pouvoir devenir une des grosses tendances rap de 2022.

Morceaux :

Hugo

Projets :

HARD FEELINGS – HARD FEELINGS (NuDisco US) : Joe Goddard du groupe de synthpop britannique Hot Chip a été tellement impressioné par la découverte du morceau disco Never Saw It Coming de la chanteuse new-yorkaise Amy Douglas qu’il l’a immédiatement contactée. Très vite ils ont noué une relation de confiance de laquelle a découlé HARD FEELINGS, un album mêlant disco, house et soul terriblement efficace et exécuté avec brio. Le style de chant vintage de Douglas allié à son coffre remarquable y sont en symbiose complète avec les compositions hypnotiques de Goddard.

Krakow Loves Adana – Follow the Voice (Synthpop/New Wave ALL) : Le 6ème album de ce groupe allemand, dont les deux membres se sont rencontrés dans un nightclub une belle nuit de 2006, reste dans les continuités synthpop et darkwave qu’ils maîtrisent désormais si bien. Cet opus était censé sortir sur le label Italians Do It Better et ça se comprend bien tant leur marque de fabrique est similaire à celle de l’équipe de Johnny Jewel: de la musique nocturne taillée pour admirer les dernières lumières de la ville, l’euphorie et la sérotonine s’estompant peu à peu après une sortie riche en émotions.

Morceaux :

Lucille

Projets :

Gambino – La Fusée : Deuxième album pour l’indépendant marseillais après le déjà très bon Galaxia sorti en début d’année. Avec une assurance toujours plus salvatrice Gambino réussit le pari risqué de faire fructifier sa recette sur un 18 titres en s’amusant avec une insolence pleine d’entrain entre la mélancolie de PNL et l’adrénaline marseillaise. Il n’y a plus d’hiver pour l’homme du sud qui ne se contente plus de combler les saisons dormantes de ses confrères mais s’inscrit de plus en plus comme un des outsiders qui n’a rien à leur envier. Les titres En détente, Ibiza ou encore Le jour d’après et l’hystérique single Rio de Janeiro sont des petites déclarations d’indépendance et de suprématie quand il s’agit de saisir l’équilibre parfait qui échappe encore à ceux qui pensent que le rap marseillais n’est qu’une musique de fête ahurie.

Sega Bodega – Romeo (Electro/Art-Pop UK) : A la suite de Salvador, Sega Bodega nous offre Romeo, un album pour Luci, cet être de lumière qui semble hanter tout le projet. Aux côtés d’Arca, Charlotte Gainsbourg et Issamaya Fffrench il se dévoile enfin dans une bande son aux confins de la pop du futur. Toujours avec beaucoup de pudeur, Romeo laisse entrevoir une aisance nouvelle pour un des plus emblématiques représentants de cet « undeground » qui n’aura jamais autant été mis en lumière que cette année. Aux ballades se succèdent les bangers, aux basses massives les vocaux angéliques dans un très beau projet dont on ne sort pas indifférent.

Morceaux :

Hovito

Projets :

WTM Miles – Trappin N LA : Parmi les collectifs qui ont semé la pagaille en 2021, on retiendra de toute évidence World Tour Mafia. L’émulation créative qui émane du lifestyle commun de ces feux follets aura débouché sur une multitude de projets solos de qualité, donc ce dernier de WTM Miles. Intégralement produit par le producteur Finn, les orgues et les sons de clochers qui résonnent sont le parfait fil conducteur de la bande-son d’un jeune détroiter qui commence à bien apprécier les voyages hors de ses terres.

Joy Bogat – It’s Different Now (R&B/Neosoul ALL) : Après un premier EP, With Time. qu’elle a autoproduit en 2020, la chanteuse de neo soul originaire de Hanovre en Allemagne revient avec un nouvel EP profondément intime. À 25 ans, la grandeur et le recul dont elle fait part au sujet de ses relations et de ses manques en demeurent inspirants, le tout mis en œuvre grâce à une voix et une interprétation chaleureuse. Un peu de soul dans vos journées ne pourra qu’être bénéfique.

Morceaux :

Valentin

Projets :

Emma DJ – Godrime : Habitué des platines aux soirées « warehouse » parisiennes, Emma DJ a dû en surprendre plus en sortant, début novembre, un album de trap à rebours des singulières sonorités club qu’il cultive en temps normal. Sous perfusion continue de rap US pendant le confinement, le producteur finlandais envoyait ses compositions à ses amis afin que ceux-ci posent dessus. Il en résulte un ovni de 26 titres, qui voit une flopée d’anonymes s’amuser et expérimenter sur des prods embuées et taillées au laser.

Klein – Harmattan (Jazz/Classique UK): Si l’on veut rester dans le registre « ovni », il est difficile de faire plus à-propos que Klein. La productrice londonienne entretient depuis cinq ans un flot continu de projets tous plus étranges et inclassables les uns que les autres. Sur ce superbe Harmattan, elle met quelque peu de côté ses redoutables collages expérimentaux pour se tourner vers des atmosphères plus classiques, aériennes et contemplatives… sans pour autant se départir totalement du style haché, désaccordé, parfois dissonant (mais toujours renversant) dont elle seule a le secret. Un joli bijou venu d’ailleurs.

Nima

Projets :

Isaac Winemiller – Levels of Removal (Dreampop/Chillwave): Avec ce tout premier album, Isaac Winemiller, originaire du Montana, fait parvenir aux oreilles de ceux et celles qui daigneraient l’écouter une musique qu’il décrit comme mélangeant dreampop, chillwave et folk-pop. Au-delà d’une mélancolie et d’une nostalgie palpable, c’est surtout un sentiment d’intimité qui se dégage de ces nappes envoûtantes auxquelles s’ajoute une présence acoustique bienvenue. Entre expression de la souffrance et chaleur instrumentale, l’américain a su trouver un juste équilibre, idéal pour clore ce mois de novembre et entamer celui de décembre dans un cocon réconfortant.

John Alone – Scared Money : Après la sortie de son album Spanish Blue en 2020 et de son EP African English en septembre 2021, l’artiste londonien a apposé sa voix doucereuse sur des compositions moins ensoleillées, plus synthétiques et plus discrètement rythmées, alternant entre rap nonchalant et chant suave, histoire d’affirmer une versatilité qui n’était déjà plus à prouver. Un agréable quart d’heure à passer pour quiconque apprécie le charme pré-hivernal, en somme.

Morceaux :

Clara

Projets :

joaqm – la liste de lecture Fm70.7 : Après la percutante RETROSPECTIVE MIXTAPE sortie en janvier, le jeune rappeur et producteur français dévoile son deuxième projet de l’année. Fm70.7 est une ride en voiture rétro futuriste animée par des virages rythmiques et stylistiques à chaque changement de prod. Les 16 tracks qui durent rarement plus de 2 minutes ne nous laissent pas nous endormir côté passager, mais joaqm trouve quand même le temps de nous emmener voguer à bord du train de la soul direction le studio de la soul et du tempo. Une balade rafraichissante qui donne envie d’écouter la suite!

Terrace Martin – DRONES (Jazz/Soul US): Parler de violences systémiques et de scènes traumatiques sur des airs de funk dansante et de soul chaleureuse, c’est le défi de ce nouvel album de Terrace Martin. Cela faisait 5 ans que le producteur multi-instrumentiste californien n’avait pas sorti de long projet solo même s’il n’a pas chômé en enchainant les collaborations. DRONES compte tout de même de nombreux invités de prestige, de la West Coast et d’ailleurs, qui viennent apporter des témoignages importants dans des couplets entrainants.

Morceaux :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s