NO RAP SHIT – JANVIER 2021

Aujourd’hui chez Gather, nous introduisons un nouveau format: celui de la playlist mensuelle. Mais ici, il ne sera nullement question de rap. Il va s’agir ici de vous proposer tout autre chose, vous emmener ailleurs. Cela dit, bien sûr, il ne s’agit pas de se « forcer » à aller voir ailleurs. Il faut que ça soit naturel, que ça vienne de vous. Que vous en ayez envie, sinon ça ne sert à rien. Et si d’aventure vous vous trouvez dans une phase où la proposition rap ne vous enthousiasme plus, quoi de mieux que de s’en éloigner momentanément pour mieux y revenir?

Ceci s’adresse donc à tous ceux qui estiment « écouter de tout », à ceux qui au contraire aimeraient s’intéresser à d’autres styles, pour changer d’air, et ceux qui, de par leurs journées chargées, n’ont pas le loisir de se tenir au courant des sorties des autres genres de musique. Et aussi à ceux qui ne savent tout simplement pas par où commencer, ou par quels canaux s’informer, tant la tâche paraît massive. Le rythme effréné des sorties hebdomadaires est tel qu’il faudrait presque démissionner du turbin et s’y dédier intégralement pour parvenir à rester complètement à jour. Cela relève presque de l’inhumain, on se demande même si en pratique c’est possible. Qu’à cela ne tienne. Nous sommes là pour ça. Ici, même si on va se donner du mal pour être exhaustif quant aux sorties notables, on n’aura pour autant pas la prétention de vous certifier l’être. Mais on va essayer de ne rien louper d’important.

Par ailleurs, ce nouveau format a aussi vocation à servir de trace pour effectuer plus aisément des rétrospectives. Chaque année, des dizaines de milliers d’albums sortent, et il est toujours utile d’avoir quelques outils permettant d’avoir une meilleure vue d’ensemble de ce qui a bien pu se passer. Un devoir de mémoire digital si vous me passez l’expression.

Bien sûr, ce phénomène de déluge de contenu constant est à mettre en lien avec le syndrome FOMO qui peut tout à fait affecter les personnes tentant de rester à jour avec les sorties. Cela peut s’avérer assez dangereux et impacter négativement la manière dont on écoute la musique. Grand bien vous fasse si cela ne vous concerne pas. Quant à ceux que ça concerne, j’espère que ce format pourra vous permettre de lever le pied en vous faisant gagner du temps. Take care bruh.

Vous retrouverez donc, chaque fin de mois, une playlist réunissant 1 morceau de chaque album nous paraissant intéressant, sorti durant ce mois. Il y aura également quelques singles par-ci par-là, mais le but de la chose sera de vous faciliter la tâche pour déterminer si tel ou tel album pourrait vous convenir. Vous retrouverez également quelques mots sur les albums jugés les plus marquants, ceux que l’on vous recommande en priorité.

Vous retrouverez donc pêle-mêle du rock, de la pop et de l’électro sous toutes leurs formes, de la house, du jazz, mais aussi beaucoup de musique en provenance du continent africain, de l’afrobeat à la soul en passant par les musiques traditionnelles, ou encore de la K/J-Pop. Bien sûr, les divers sous-genres de musique électronique seront également représentés. L’éclectisme au service de la qualité. Parce que la bonne musique ne saurait connaître aucune frontière ni limites, et peu importe comment ça se présente, si c’est bien, c’est bien.

Ceci est pour vous.

NB: Ces bilans mensuels, du moins de janvier jusqu’à mai, étant rétroactifs, les 5 premiers seront publiés chaque lundi jusqu’à finir par être à jour. De fait, la playlist de juin sera publiée le 19 juillet, et celle de juillet le 2 août, après quoi le rythme pourra suivre son cours normal.

JANVIER

Les débuts d’année sont toujours empreints d’une énergie particulière, qu’elle soit un regret que la précédente soit passée trop vite, ou au contraire qu’elle fut un vrai supplice. Evidemment, en l’occurrence, ça tendrait vers la seconde option. La hâte que ce marasme ambiant se dissipe se fait envahissante. Bien sûr, en rétrospective, au moment où j’écris ces lignes, la situation est effectivement en bonne voie, fort heureusement. Janvier, c’est aussi le moment où les mélomanes ont bouclé leurs satanées listes de fin d’année qui leur obtiennent 7 likes (j’en fais partie). L’un des buts de ces playlists, c’est aussi de faire en sorte que vos listes de fin d’année 2021 comportent peut-être des albums qui sans elles n’y auraient pas figuré. Mais ça, vous allez vite en avoir le coeur net.

Le top départ que constitu janvier fut doux, mais pas timide. Parmi les meilleurs albums sortis, on retrouve Aaron Frazer, du groupe Durand Jones & The Indications, qui s’aventure en solo avec son premier disque, de la blue eyed soul exceptionnelle, entièrement produit par le mastermind Dan Auerbach des Black Keys. Un album parfait pour des après-midi ensoleillées avec votre partenaire ou pour obtenir une bonne dose de sérotonine apaisante.

Les suédois du groupe de post-punk Viagra Boys livrent leur excellent second album, aux légères teintes blues. Ils trouvent un bon équilibre entre morceaux bruts de décoffrages tels qu’Ain’t Nice, et des compositions plus mélancoliques dans la veine d’Into the Sun. La voix viscérale et enrouée du chanteur constitue une énorme plus-value et complimente parfaitement la musique, et on se prend à imaginer un album entier de blues de sa part, tant il semble être prédestiné à ça (son timbre est assez réminiscent de celui de Mark Lanegan, pour ceux qui connaissent). Mais en attendant, Welfare Jazz fera largement l’affaire. 

Le fils prodigue Ricky Hil fait son grand retour avec un nouvel opus enfin à la hauteur des attentes qu’on avait pu avoir vis-à-vis de lui il y a bien longtemps. On retrouve les ambiances crépusculaires qui nous avaient tant séduits sur SYLDD en 2013. Toujours aussi torturé, toujours en constante lutte avec ses démons, il renoue avec l’essence même de sa musique: le cabinet d’enregistrement comme confessionnal, le chant comme exorcisme. Et on croise les doigts pour que sa traversée du désert soit terminée pour de bon, car Same Shit Different Day, malgré son titre, est un frais nouveau départ pour lui. 

La popstar chinoise Lexie Liu arrive flingues en l’air avec un troisième album battant comme un coeur intoxiqué dans la promiscuité euphorique d’un club moite de Pékin. Mêlant house et disco, sa voix diaphane virevolte allègrement sur les lignes de basse, rappelant tour à tour Dua Lipa, Robyn ou encore Roisin Murphy. De la musique entraînante et efficace avec un fort goût de reviens-y. 

Les disciples de PC Music, Planet 1999, livrent enfin leur 1er album, composé de douceurs acidulées aux rythmiques plus traditionnelles, comparées à celles auxquelles nous a habitués la maison mère. Des morceaux courts mais intenses, compacts, chargés d’une émotion fugace mais marquante. De quoi alimenter vos rêves et rêveries. 

Mais la couronne de ce mois-ci revient largement à un album sorti ni plus ni moins que le 1er janvier, l’album éponyme d’un mystérieux artiste nommé Ken M. On ne sait rien de lui, et son nom de scène n’aide absolument pas à son référencement sur internet. Sa musique semble donc être son seul medium de communication, et tout ce qu’on peut en dire, c’est que ce second album est tout bonnement exceptionnel, dans sa variété, sa justesse et son émotion. On passe de l’indie pop au noise puis à la house sans effort, dans des morceaux conceptuels jamais forcés et toujours profondément immersifs. Un artiste en proie à ses tourments intérieurs, invoquant ce qui paraissent être des identités différentes, un TDI incarnant ses troubles psychologiques. Une exploration de sa psyché, imagée certes mais rendue tangible par le brio avec lequel il la dépeint. L’album est d’ailleurs sorti le 1er janvier de l’année, et quelque chose me dit que ce n’est pas anodin, tant il est bouleversant, et va occuper pendant longtemps le haut du classement des meilleurs albums de 2021. Un MUST LISTEN.

Vous trouverez donc ci-dessous les liens Apple Music, Spotify et Deezer pour cette première playlist, de janvier.

https://linktr.ee/DrankOcean

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s