Lil Yachty : Le Michigan comme terre de renaissance

Pour une fois, il ne sera pas particulièrement nécessaire d’introduire l’artiste concerné par l’article. Lil Yachty n’est une énigme pour presque personne, le rappeur d’Atlanta a côtoyé le haut du mainstream hip-hop durant plusieurs années. Mais si on fait un papier sur cet artiste aujourd’hui, c’est bien évidemment pour une raison particulière. Après avoir presque touché le fond, Miles, de son prénom, effectue actuellement un changement de cap peu commun dans l’industrie. Après avoir exploité au-delà du maximum la soupe commerciale à travers ses différents albums, le rappeur a su tous nous prendre à contre-pied avec une remise en question qui l’a poussé à se faire une place du côté de… Detroit. Oui, on parle bien de la ville (et plus généralement de l’Etat) la plus tendance du moment dans l’underground US avec ses innombrables phénomènes issues de la street qui se révèlent du jour au lendemain en enchaînant les bangers assassins. Il faut également rappeler que cette vibe actuelle made in Detroit n’est pas comparable à la trap classique, on est sur un tempo très différent, une manière de poser sur les prods bien trop anticonformiste pour le grand public. Alors forcément, voir un artiste qui s’est enfermé au fil des années dans le cliché le plus standard possible du rap mainstream 2.0 s’exécuter du jour au lendemain uniquement sur une vibe beaucoup plus sales et street au point de devenir un véritable ambassadeur de cette scène, bah ça mérite clairement qu’on vous en parle un peu plus en profondeur.

Inutile de nous mentir, que ça soit le grand public ou ses fans de la première heure, le petit bateau ne captivait plus vraiment les foules depuis quelques années. C’était avec le statut d’ovni qu’il débarquait dans le game au milieu de la dernière décennie avec des mélodies, pouvant presque sonner comme infantiles parfois, carrément entêtantes. Mais voilà, le fameux cap du premier album aura été fatale ou presque. Des choix très curieux et surtout une personnalité, pourtant très identifiable au début, qui s’évaporait au fil des albums. La musique de Yachty commençait à sonner vide, une absence totale d’identité qui devenait bien trop pénible pour prendre du plaisir en écoutant les morceaux. Miles devait se retrouver, une chose que lui même avait promis pour son prochain projet, bien conscient du désintérêt croissant chez les auditeurs. Mais fort heureusement, le lil boat a prouvé une seconde fois qu’il était smart en allant là où personne ne l’attendait.

La scène de Detroit est actuellement en plein essor, on ne s’attardera pas sur le sujet étant donné qu’on a réalisé il y a quelques mois un dossier complet pour présenter l’étendue de ce formidable vivier de talents. En revanche, cette vague Michigan s’était toujours cantonnée à son statut underground tout en cultivant un entre soi assez affirmé, les rappeurs locaux sont très soudés mais ne s’ouvrent que rarement à des noms extérieurs au Michigan. Si vous n’étiez pas au courant, vous l’aurez sans doute maintenant deviné avec ce début d’article, un certain Lil Yachty a senti la tempête se dresser et s’est empressé de se connecter avec les artistes de Detroit et Flint. Et quoi de mieux pour s’introduire à cette scène que collaborer avec l’emblème le plus important sur le plan de la notoriété : Sada Baby. Les deux hommes dévoilaient ensemble le redoutable banger « SB5 » dans lequel on retrouvait enfin un Yachty intéressant qui semblait parfaitement s’adapter à ce tempo si particulier et cette ambiance gangsta à souhait.

Simple collaboration ou renouveau totalement affirmé pour le rappeur d’Atlanta ? Très rapidement, la deuxième option s’affirma comme une évidence. Ces derniers mois, il a accumulé les collaborations avec les phénomènes du Michigan à une cadence folle et bien souvent pour un résultat… particulièrement convaincant. Je pense notamment aux streets hits « Flintana » (feat RMC Mike & YN Jay), « Run Down » (feat Rio Da Yung OG, Veeze, Louie Ray…), « Krispy Boat » (feat Krispylife Kidd) ou encore « Blind Em » (feat YN Jay). En l’espace de même pas un an, Yachty est passé des feats commerciaux les plus prévisibles et boring possibles à des collaborations avec certains des personnages les plus captivant de l’underground actuel. Un pari qui peut paraître osé quand on est déjà établi mais qui se révèle être payant, il aurait très bien pu se limiter à son feat avec Sada Baby histoire de se faire le délire d’un morceau mais il n’a pas hésité à persévérer et sortir enfin de sa zone de confort. Alors, bien entendu, la machine à mélodie d’Atlanta n’est pas devenu le maestro du Detroit rap mais la conversion demeure étonnamment très réussie et presque même naturelle.

J’insiste sur cette sensation de « naturelle » car en l’espace de seulement quelques mois, Lil Yachty nous donne tout simplement l’impression d’être un enfant du Michigan. Son adaptation est complète de A à Z, que ça soit sur le plan musical où le rappeur s’est plié à l’ensemble des codes locaux ou sur le plan relationnel puisque Miles est devenu un fidèle homie de la quasi totalité de la scène. Collaborer avec Yachty est presque devenue une normes pour les gangsta rappers de Detroit tant le bonhomme a été adopté par ses pairs de la région. En étant le premier nom populaire à faire ce move, il s’est imposé comme un véritable ambassadeur à l’échelle internationale de cette vibe made in Michigan. On commence à voir d’autres noms mainstream se pencher sur cette situation, notamment Lil Uzi qui a quelques collaborations en préparation. Mais Yachty restera comme le précurseur de cette ouverture et demeura probablement comme étant le seul à avoir été pleinement adopté par les locaux. Comme certains de nos confrères US l’ont déjà écrit, Lil Yachty s’est finalement retrouvé… dans le rap de Detroit. En plongeant dans les bas fonds de l’underground, le rappeur s’est retrouvé une personnalité et on ressent clairement une prise de plaisir chez lui depuis.

C’est fort logiquement que Lil Yachty se doit de donner naissance à un symbole pour marquer définitivement cette étape captivante de sa carrière. Il sortira prochainement une mixtape entièrement consacrée à cet arc intitulé « Michigan Boy Boy » , le rappeur l’avait originellement annoncé pour la fin de l’année dernière avec sa dernière collaboration aux côtés de Sada Baby mais le projet a pris du retard pour des traditionnelles affaires de samples.

La tape semble plus que jamais d’actualité pour les prochaines semaines avec la sortie récente de l’excellent « Royal Rumble » en feat avec Krispylife Kid, RMC Mike, Babyface Ray, Rio Da Yung OG, DC2Trill et Icewear Vezzo ou encore son dernier hit « Hit Bout Hit » en collab avec Kodak Black sur des pures Detroit Vibes. On va pas se mentir, la hype pour cet opus est totalement présente et devrait définitivement symboliser la renaissance de Lil Yachty, le fils adoptif du Michigan.

Historiquement, nous avons bien plus souvent été habitué à voir des rappeurs relativement underground finir par céder aux tentations mainstream et perdre en saveur. Ici, on assiste à l’inverse avec un artiste qui fait marche arrière afin de se retrouver, une démarche qui pourrait être suivie par d’autres étant donné l’intérêt montant autour des scènes anticonformistes. Lil Yachty a merveilleusement géré cette reconversion en intégrant à part entière le mouvement sans se limiter uniquement à la création musicale. Dans certains cas de ce genre, on pourrait être tenté de parler d’opportunisme mais il serait malhonnête d’avancer cette idée concernant Yachty tant il semble s’éclater et se retrouver à travers les vibes de Detroit. Alors, si vous aviez rayé le petit bateau de vos listes, il est encore temps d’effacer et de s’intéresser de plus près à cette brillante renaissance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s