Boldy James & Real Bad Man – Real Bad Boldy

Le rappeur de Detroit revient une dernière fois en 2020 avec son quatrième album de l’année. On pensait que sa season, déjà incroyablement folle, s’était terminée après la sortie de son premier projet chez Griselda mais Boldy James a ressenti le besoin d’en remettre une couche. Pour l’occasion, il fait équipe avec Real Bad Man, une combinaison très intéressante sur le papier. Si vous ne connaissez pas ce producteur, plongez vous dans sa série d’EPs « On High Alert » , de cette année, qui s’avère être de grande qualité. Quatrième projet et donc quatrième collaboration de l’année pour Boldy avec à chaque fois un producteur différent, une solution astucieuse pour éviter de sombrer dans le répétitif mais aussi pour toucher différents publics.

Proposition alléchante sur le papier, 10 titres pour 30 minutes de musique, une durée qu’on pourrait qualifier de parfaite pour un album rap de nos jours. Plusieurs guests pour l’occasion : Meyhem Lauren, Stove God Cook$, Eto, Mooch & Rigz. Pas particulièrement de surprise dans le casting mais des collaborations particulièrement prometteuses.

Sur l’intro, Boldy débarque dans une ambiance particulièrement old school & reposante en crachant son flow, désormais bien connu, avec facilité. Le rappeur s’amuse dès le premier titre en jouant, de la première jusqu’à la dernière line, avec les chiffres 1-2-3.

One’s for the money, two’s for the show

Three for the foreign with them blues for the low

Third time was the charm, hit ’em two in a row

One love to my n****s, chuck a deuce for my bros

Second time around, only a few n****s know

Shot him three times, either you a friend or a foe

Boldy James – Real Bad Boldy

On passe ensuite à une vibe très différente mais toujours aussi catchy. Une production explosive signée Real Bad Man pour un boom bap de qualité. Meyhem Lauren en profite de fort belle manière avec une entrée agressive qui laissera difficilement indifférent l’auditeur. « Thousand Pills » est sans l’ombre d’un doute une des plus grandes réussites de ce projet. On y retrouve une production assez mystique et sombre qui correspond parfaitement au style du rappeur de Detroit sans oublier un sample particulièrement efficace. Le prodige Stove God Cook$ ne déçoit pas pour l’occasion et réalise une performance à la hauteur de Boldy. Un vrai titre hardcore hip-hop qui fait mouche chez nous avec des lines de drugs dealers à foison.

Thousand pills in the rented, in the hills gettin’ money

Sellin’ grams for a hundred, n****s still gettin’ fronted

Boldy James – Thousand Pills

Durant la totalité du projet, Real Bad Man s’assure soigneusement de mettre Boldy James dans les meilleures conditions possibles. La vibe agressive accompagnée d’une mélodie en fond de « Failed Attempt » se fait découper dans les règles de l’art. Grosse mention pour le beat incroyablement catchy de « Little Vicious » qui nous emporte dès les premières notes. Le rappeur Eto convient merveilleusement bien à cette ambiance poussiéreuse et offre une performance de grand niveau. Boldy en profite, comme souvent, pour revenir sur sa jeunesse dans les rues les plus dangereuses de Detroit.

Once the trust is broke and all the love is lost, that’s when the gloves come off

I’m from Detroit where even plugs run off

Had to catch up with my crowd n****s, forcin’ my hand

Was happier when I was poor with my friends

Went to war for my fam, took a score for them bands

Man make the money, that shit don’t make you more of a man

Boldy James – Little Vicious

L’usage des samples se révèle sans grande surprise être pertinent à l’image de celui sur « On Ten » qui apporte un vrai intérêt supplémentaire au track. « Held Me Down » laisse place à un univers bien plus mélancolique avec une mélodie particulièrement harmonieuse. Le MC du Michigan brille avec aisance sur ce genre de vibe comme il l’a démontré de nombreuses fois cette année.

I microwave that dope on sixty seconds, call it Minute Maid

Boldy James – Held Me Down

Boldy James est encore gracieusement servi par Real Bad Man sur « Street Shit » avec une production pleine de détails et très rythmée. Le beat de « Good Foot » se fait un peu plus brumeux pour laisser place à une alchimie très plaisante entre le rappeur de Detroit et les deux MC de Rochester, Mooch & Rigz. C’est indéniablement un sans faute au niveau de l’apport des guests, chaque invité a su apporter un supplément d’âme. L’album se termine sur une note légèrement mélancolique avec le morceau « Champion » , un titre parfaitement trouvé pour le dernier morceau de Boldy James en 2020.

La cohérence du duo Boldy James – Real Bad Man s’est montrée à la hauteur des attentes. Le rappeur de Detroit termine une année 2020 exceptionnelle, le concernant, avec 4 projets de très bonne qualité. Bien que moins profond / parfait que « The Price Of Tea in China » ou encore « Manger On McNichols » , « Real Bad Boldy » s’avère être une véritable addition de luxe pour conclure la Boldy season. En enchaînant les projets collaboratifs avec des producteurs relativement différents des uns des autres, le rappeur a trouvé une recette diablement efficace pour briller malgré une productivité très intense. C’est donc bien chaleureusement que nous vous conseillons ce projet

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s