Reason – New Beginnings

Le très grand label californien, TDE, laissait présager une année 2020 mémorable avec notamment un nouvel album de sa superstar Kendrick Lamar. Malheureusement, une pandémie est passée par là, certains artistes ne sont jamais vraiment rentrés dans le concret à l’image d’Isaiah Rashad dont le nouvel album est désespérément attendu par les fans. Le natif de Carson, Reason, avait entamé très fort cette nouvelle année en enchaînant les singles avec une communication très poussée qui sous-entendait la sortie imminente de son second album. Après de longs mois de flou, le rappeur officialise enfin son retour avec « New Beginnings » , un projet censé venir marquer un tournant important dans sa carrière.

Reason a su nous mettre l’eau à la bouche pour cet album, peut-être même un peu trop avec un nombre de singles assez important et une « season » lancée sans doute un peu tôt. C’est néanmoins avec un casting de qualité que le rappeur se présente pour ce nouvel album avec ses collègues de TDE Isaiah Rashad, Schoolboy Q & Ab-Soul mais aussi les présences de très beaux noms extérieurs au label : Rapsody, Vince Staples, JID… Il n’en fallait pas plus pour offrir au public l’espoir d’une nouvelle belle œuvre made in TDE. Dès la première écoute, j’ai eu une sorte d’impression qu’il était possible de diviser les tracks de l’album en deux catégories. Une première parfumée de nostalgie avec des ambiances résolument étiquetées TDE début 2010s. Une seconde avec des vibes beaucoup plus chill, très posées, qui viennent vraiment calmer le tempo du projet.

Concernant les ambiances qui nous replongent vraiment dans les premiers grands albums de TDE, on les retrouve dès le début de l’album. C’est pourtant sur une vibe assez surprenante que s’ouvre ce projet, une ambiance assez profonde avec un beat aux allures RnB qui laisse place à un Reason qui monte progressivement en intensité. Une fois cette jolie entrance passée, ce sont des sonorités plus familières qui surviennent. L’enchaînement « Stories I Forgot » – « Pop Shit » – « Show Stop » m’a complètement donné la sensation de revenir au début des années 2010 lorsque je découvrais les albums de TDE et leurs ambiances si atypiques. Une sensation qui est d’ailleurs renforcée par la présence de Schoolboy Q sur « Pop Shit » et les nombreux ad-libs & backs du grand Kendrick Lamar sur le titre suivant. On pourrait décrire ces fameuses vibes par de nombreux adjectifs sans pour autant trouver le plus adéquate : dark, mystérieuses, pesantes… Malgré cette difficulté à les définir, on les reconnaît facilement dès les premières secondes. Reason joue d’ailleurs sur cette sensation de nostalgie avec des textes tournés vers son background et la manière dont son passé influe l’homme qu’il est aujourd’hui.

I’ll be rich when dust all settle

Fam be rich and don’t got pedal

I can’t leave where I’m from, the ghetto

Bucket under leaks when it rain, the ghetto

I can’t leave where I’m from, I promise

I can’t not have chain or diamonds

I can’t not bank account all commas

Reason – Show Stop

Cette vibe revient sur d’autres titres de l’album telles que « Sauce » , aux côtés de Vince Staples, ou encore LE gros banger de l’album feat Ab-Soul « Flick It Up » . C’est d’ailleurs vraiment ce titre qui a lancé, de mon côté, la Reason season. La production est un vrai petit missile qui vient agresser nos tympans, je trouve à ce morceau un vrai côté addictif qui nous donne sans cesse l’envie de revenir.

Caught n****s stealin’ my stuff now (True)

I can see me in a lot of these n****s

Shit start to feel like Us now, wait (Wait)

Reason – Flick It Up

Comme évoqué précédemment, l’autre grosse partie du projet se veut beaucoup plus posé dans l’approche. Ça commence notamment dès le très bon feat avec Rapsody, « I Can Make It » , et ses sonorités très chill. Malgré ce rythme plus modéré au niveau de la prod, Reason adopte un flow toujours assez similaire, un point sur lequel il semble encore manquer de variété. Le morceau suivant, « Fall », vient en quelque sorte sublimer l’album avec un texte poignant et surtout bien trop véridique. D’un point de vue très personnel, les allures de ce titre me rappellent un peu celles des morceaux assez intimistes de Kendrick Lamar à ses débuts. Dans la première partie du son, Reason évoque les difficultés auxquelles une artiste doit forcément faire face dans l’industrie. Il met ainsi en avant la situation encore bien trop compliquée de la femme dans le milieu de la musique. Un message plus que bienvenue de la part d’un rappeur lorsqu’on sait que le hip-hop peut se montrer trop souvent très sexiste.

She just wanna be a artist

But shit a little difficult walking with a vagina

Gotta find a manager that wanna get behind her

Without tryna get behind her, impossible

Know she can make it, believe it with every follicle

But not giving up pussy could be a obstacle

Reason – Fall

Dans la seconde partie du titre, le rappeur californien parle cette fois-ci d’un rappeur qui veut se faire une place dans l’industrie. Il évoque alors les dangers du « nouvel entourage » qui se constitue autour d’un artiste au moment de sa réussite. Reason marque le coup en faisant référence au cas Mac Miller. Un cas plus que symbolique quand on sait que le regretté artiste a perdu la vie dans une maison entouré de nombreuses personnes.

Look, you said you wanna be an artist

Well, we gon’ turn you to an addict

Get rid of the n****s that you got on with

Then give you the tools to dig your own shit

Surround you with some wack n****s

Some yes men that’s gon’ tell you that your raps iller

A couple cars, some jewelry, make your stacks bigger

Then one day you could become the next Mac Miller

Here’s your chance, n***a, sign here

Reason – Fall

Le natif de Carson amène encore plus loin cette vibe chill avec des morceaux du style de « Slow Down » et ses séquences très jazzy qui viennent apaiser l’atmosphère. Dans « Westside » , le rappeur prend un pari assez intéressant avec un track assez RnB sur les bords couplés à des sonorités résolument westcoast. Le mélange prend bien. « Extinct » était sans aucun doute le titre le plus attendu de l’album et pour cause, la collaboration s’annonçait dingue sur le papier : Reason x Isaiah Rashad x JID. Pour faire plus simple : TDE x Dreamville. Le résultat est franchement cool. La voix nonchalante d’Isaiah fait effet dès les premières secondes du morceau sur une production particulièrement mélodieuse. JID utilise un flow plutôt posé mais reste toujours aussi efficace avec une aisance remarquable. Petite mention pour l’outro du projet, « Windows Cry » , qui se détache bien des autres morceaux. Titre relativement mélancolique dans lequel Reason se livre sans filtres afin de conclure de la manière la plus honnête possible son album.

Lyricalement, le rappeur de TDE a une bonne capacité à captiver rapidement les auditeurs à travers différents sujets. Néanmoins, je trouve le flow encore un peu trop répétitif. Pour faire plus simple, Reason manque encore à mon sens de personnalité, je ne saurais pas forcément définir une « touche Reason » . L’album se compose d’ambiances déjà établies, à savoir celles qui ont forgé le succès de TDE notamment. Mais on peine encore à distinguer l’identité du rappeur de cette ligne edito commune à la quasi totalité des artistes du célèbre label californien. Il semble, pour le moment, être avant tout le fruit de diverses influences plutôt qu’un artiste déjà en mesure d’imposer sa vision. Cependant, ce petit bémol reste minime du moment que la musique proposée se révèle être de bonne qualité. Et puis, difficile de faire le malheureux quand on nous offre des sonorités typiques de TDE qui ont constitué une des plus belles tendances hip-hop de la dernière décennie.

Reason comptait passer un nouveau cap avec « New Beginnings » , c’est chose réussie bien que le projet reste seulement bon à l’échelle du prestigieux label TDE. Le rappeur californien a su rester consistant dans ses performances tout en proposant un casting plus que séduisant. Cet album sonnerait une entame parfaite d’une nouvelle « TDE season » qu’on espérait tellement pour la première moitié de 2020. Reste à voir si les autres artistes du label suivront dans les prochains moins ou si ce projet restera la sortie star de l’année pour la maison de disque. Ce dernier cas de figure permettrait à Reason d’un peu plus rentrer dans les têtes des auditeurs et surtout de voir encore plus grand pour la suite de sa carrière qui s’annonce déjà comme étant prometteuse.

Note : 3.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s