L’avenir de l’underground new-yorkais en 11 noms

Vous connaissez désormais tous notre amour pour la scène hip-hop underground new yorkaise, aujourd’hui on va s’intéresser à ceux & celles qui pourraient en devenir les noms majeurs durant les années à venir. Précision importante, nous parlons toujours de la scène new-yorkaise à l’échelle de l’Etat, la vibe locale dépasse très largement les frontières de New-York City. Nous aurions pu lister facilement une vingtaine de noms tant les ressources de talent sont immenses… À tel point qu’il nous a été impossible de proposer un top 10 sans éliminer de noms indispensables (d’où les 11 noms) dans cette précieuse liste. Maintenant, sortez vos carnets de notes, branchez vos casques et savourez cette nouvelle vague concoctée par les soins de Gather.

Stove God Cook$

Si on ne devait proposer qu’un seul et unique nom, c’est incontestablement vers Stove God que notre choix se porterait. Le rappeur de Syracuse a réalisé une entrée tout simplement fracassante dans le game cette année avec un premier album intitulé « Reasonable Drought » entièrement produit par le grand Roc Marciano, rien que ça. Ce premier projet est une immense réussite, la palette de Cook$ est déjà impressionnante. Il est à la fois capable de découper des productions avec une sacrée aisance, chantonner avec efficacité sur des refrains, varier les rythmes avec efficacité… Les possibilités semblent multiples avec cet artiste. L’iconique Westside Gunn n’est pas passé à côté de cette arrivée explosive. La légende de Buffalo l’a tout simplement invité sur trois morceaux de son tout dernier album « Flygod Is an Awesome God 2 » faisant de lui le guest star du projet. En l’espace de quelques mois, Stove God Cook$ a déjà le soutien d’immenses noms de l’underground new-yorkais ainsi qu’une bonne petite fanbase naissante.

Rigz

Membre du collectif de Rochester ultra prometteur « Da Cloth » , Rigz nous a tout simplement tapé dans l’œil dès notre première écoute. Son flow ne passe clairement inaperçu, une voix particulièrement aiguë avec une maîtrise déjà remarquable du rythme à adopter selon les productions. Son premier album solo « Roach Gutta Slums » est une vraie petite frappe. Mais son projet le plus emblématique à ce jour reste son album collaboratif, avec son compère de Da Cloth, Mooch, et l’immense Big Ghost Ltd à la production, « The Only Way Out » . Si Rigz continue à allier aussi aisément qualité et productivité, nous devrions commencer à voir son nom passer régulièrement.

Mooch

On reste du côté de Rochester pour s’attarder cette fois-ci sur le cas de Mooch. Également membre important du collectif de Da Cloth, ce MC a déjà énormément d’arguments pour plaire. Il possède probablement le flow le plus distinguable du crew avec une voix relativement atypique, une cadence très forte… Avec Rigz, ils forment un des meilleurs duo actuels de l’underground US, en témoignent le fameux « The Only Way Out » ainsi que les très nombreux feats réalisés à côté. La discographie solo de Mooch est déjà fort intéressante, on vous conseille principalement le succulent « Boss Sauce » , avec l’excellent producteur Futurewave, ou encore « Dopanese » .

$auce Heist

Il semblait obligatoire de rajouter un peu de vibes from Brooklyn au sein de cette liste. C’est désormais chose faite avec le talentueux $auce Heist dont le nom commence à être de plus en plus présent au sein de la scène underground US. Son flow n’est probablement pas le plus étonnant que vous écouterez mais la solidité est déjà plus que de mise avec ce rappeur. Plongez sans plus attendre dans l’excellente série de projets « Sauce Monk » en collaboration avec l’excellent producteur de Buffalo Camoflauge Monk. Le troisième projet de la série est sorti très récemment et nous offre d’excellentes collaborations.

Elcamino

Si vous êtes adeptes de Griselda, vous connaissez forcément un minimum Elcamino. Malheureusement, nombreux sont ceux qui se limitent seulement à ses très nombreux feats avec la très célèbre bande de Buffalo. Le MC propose pourtant du très solide de son côté depuis plus de deux années. On retrouve des ambiances glauques à la Buffalo, des sonorités plus mélodieuses… On vous conseille donc vivement de vous plonger dans la discographie de Elcamino et découvrir ses projets les plus emblématiques que sont « Where’s My Pyrex » , « Saint Muerte » ou encore « Martyrs Prayers » . Cerise sur le gâteau : le rappeur sortira encore deux albums albums cette année dont un qu’il annonce déjà comme la sortie la plus ambitieuse de sa carrière

Che Noir

En l’espace d’à peine deux années, la rappeuse de Buffalo s’affirme déjà comme une véritable référence de l’underground US. Et le plus dingue dans tout ça, c’est qu’elle a encore énormément à offrir. Che Noir ne cherche pas à faire dans le sensationnalisme, elle laisse tout simplement parler sa technique chirurgicale. La lyriciste peut déjà se vanter d’avoir une discographie plutôt séduisante. On avait eu le droit l’année dernière aux deux excellents « The Thrill of the Hunt » , des projets qui auront efficacement placé la rappeuse sur la carte. Début 2020, elle dévoilait le très solide « Juno » avant de nous sortir son album référence jusqu’à maintenant : « As God Intended » entièrement produit par Apollo Brown. Il s’agit, ni plus ni moins, d’une des plus belles œuvres hip-hop de l’année. Aucun doute sur le fait que l’avenir de Che Noir sera brillant.

Armani Caesar

Présente dans le game depuis un petit bout de temps en réalité, la rappeuse de Buffalo connaît un second souffle phénoménal assez inattendu. Cette « seconde carrière » , elle la doit à Griselda et plus particulièrement à Westside Gunn qui a pris la rappeuse sous son aile avant d’occuper le rôle de producteur exécutif sur son nouveau projet « The Liz » . Une reconversion dans un boom bap brut & hardcore particulièrement réussie pour la first lady de Griselda. Avec cette nouvelle identité musicale, il ne serait pas surprenant de voir Armani Caesar s’imposer comme une référence de l’underground new-yorkais dans les années à venir.

Rome Streetz

Une carrière déjà bien remplie, un talent qui n’est plus à prouver, le respect des grands déjà acquis… Non, Rome Streetz n’est pas spécialement un artiste en développement mais son formidable début de carrière laisse entrevoir tant de belles choses que nous ne pouvions pas faire l’impasse sur ce découpeur de prod en série. Sa série de projets « Noise Kandy » est pas loin d’être la plus brillante parmi celles en cours dans l’underground new-yorkais. Ses projets collaboratifs ne sont pas en reste non plus, on vous conseille notamment le succulent « Headcrack » en collaboration avec Futurewave ou encore le très bon « Joyeria » avec The Artivist. La réputation de Rome Streetz n’est désormais plus à prouver dans l’underground new-yorkais, reste à savoir s’il saura s’imposer définitivement comme une des grandes têtes d’affiche de la scène.

Akai Solo

L’underground new-yorkais s’est également trouvé pour spécialité, depuis quelques années, la pratique du abstract hip-hop par le biais de merveilleux artistes à l’image de Mike. Dans ce registre, on verrait bien Akai Solo continuer à monter en puissance et s’offrir une discographie de très grande qualité au fil des années. Le rappeur de Brooklyn est très productif avec pas moins de sept projets depuis 2019. L’artiste a le don de proposer un travail qualitatif à chaque coup, ses différentes expérimentations et son flow particulièrement efficace font de lui un MC en évolution constante. La totalité de ses projets mériterait une oreille attentive mais à choisir en priorité, on vous conseillerait le très solide « Alone Throughout Heaven and Earth » , le mémorable « Black Sand » en collaboration avec Pink Siifu ou encore notre coup de coeur « Mad Moon » entièrement produit par le très prometteur iblss.

The Musalini

Peut-être avez vous déjà pu voir passer son nom tant son activité est débordante depuis 2018. The Musalini a fait de la productivité son arme favorite. Le rappeur de New-York a notamment pas mal gratté en visibilité début 2020 avec son très bon projet « Uptown Bandits » , une très belle oeuvre boom bap qui réunissait un bien joli casting avec de beaux noms tels que Estee Nack, Planet Asia, Vic Spencer, Ty Farris… Depuis, le MC du Bronx maintient la cadence de fort belle manière avec un projet collaboratif, aux côtés de G4 Jag, intitulé « Scripture in the Sky » ainsi qu’un nouvel opus solo de très bonne qualité du nom de « Return of the Oro » . Si The Musalini parvient à trouver une certaine régularité dans la qualité de ses sorties, il pourrait bien petit à petit graver son nom dans l’underground local.

M.A.V.

On termine cette liste avec un troisième membre de Da Cloth. Vous l’aurez compris, on aime beaucoup le jeune collectif de Rochester mais on peut également vous assurer que le talent est plus qu’au rendez-vous chez eux. M.A.V. est probablement celui qui s’est jusqu’à maintenant le plus illustré en solo parmi la bande avec des projets de très bonne qualité. On a notamment eu le droit aux deux « Angelz And Demonz » produits par Hobgoblin. Plus récemment, il nous a offert un des meilleurs albums underground de l’été 2020 avec « Hoodlum » qui est entièrement produit par le talentueux Giallo Point. Son projet collab avec Rob Gates, entièrement produit par Big Ghost Ltd, « The Dark Side of Nature » devrait également bien vous aider à cerner l’univers de l’artiste. En l’espace de même pas trois ans, la discographie de M.A.V. impressionne déjà de par sa qualité et les choses ne font que commencer…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s