Freeze Corleone – LMF

Il aura suffit de quelques années à Freeze Corleone pour se hisser comme l’un des rappeurs les plus intéressants de l’hexagone. Que ce soit par son style ou l’aspect mystérieux du personnage, tout en fait un acteur à part dans le paysage du hip hop français. Une singularité qui ne l’a pas empêché de connaitre une ascension fulgurante en parvenant à attirer de plus en plus de fans au fil des projets, au point de faire de la sortie de son premier album studio nommé La Menace Fantôme (LMF) l’un des évènements les plus importants de l’année rap français. Afin de susciter un tel engouement, son équipe menée en grandes pompes par le légendaire Shone du Ghetto Fabulous Gang a conduit une promotion maline à bien des égards : la connexion explosive avec Gazo au début de l’été sur Drill FR 4, la collaboration avec Colors pour la sortie de Desiigner, le premier single de l’album,… Freeze avait toutes les cartes en main pour sortir un album qui allait faire l’effet d’une déflagration dans le rap français. Néanmoins, une telle ferveur s’accompagne d’une grande pression : l’audimat ne pardonnera pas que LMF soit décevant. Une pression nouvelle parfaitement gérée pour le rappeur du 667 ?

Très rapidement, durant la « campagne de promotion » , la couleur du projet a été annoncé. Présenté comme étant « la mort de la zumba » , en référence à l’uniformisation assez lassante du rap français mainstream sur ces dernières années, LMF affichait subtilement l’ambition de remettre au goût du jour le rap brut. Pour mener à bien cette mission, Freeze s’est offert un casting de premier choix pour l’accompagner avec de grandes icônes telles que Despo Rutti, Alpha 5.20 ou Shone, des acteurs majeurs de ces dernières années tels que Alpha Wann et Stavo ou encore des artistes promis à un bel avenir comme Osirus Jack. Sur le plan de la production, on retrouve un petit paquet de beatmakers tout au long de l’album avec tout de même une omniprésence du très inspiré Flem. Ce LP se voulait également symbolique sur un autre point, il se devait de venir marquer l’apogée du chapitre UK Drill en France, un genre dans lequel Freeze se met en valeur depuis le début de l’année. Le public était dès lors, logiquement, dans l’attente d’ambiances explosives et, surtout, hostiles. Un désir pleinement exhaussé.

Freeze Corleone pouvait difficilement frapper plus fort dès l’intro. « Freeze Raël » nous met sous pression dès les premières secondes avec une ambiance épique, à tel point que les fans de Games of Thrones se reverraient presque devant la grande bataille face aux marcheurs blancs. Rapidement accompagné par des basses surpuissantes, le rappeur débarque avec son flow chirurgical et des références en pagaille. Les auditeurs se retrouvent directement captivés par le projet. Ces derniers sont d’ailleurs chaleureusement salués dans les lyrics de ce missile :

S/o la secte chaque jour, j’serais rien sans l’lobby

Freeze Corleone – Freeze Raël

On enchaîne avec « Hors Ligne » sur une ambiance moins pressante mais un beat tout aussi tonique de la part de Seezy. Une production que Freeze découpe avec une aisance assez remarquable. Un single sensiblement différent du tout premier, « Desiigner » , qui trouvait avant tout son intensité dans les basses très agressives de la prod accompagnées par le delivery intrépide du natif de Seine-Saint-Denis. Les titres solo sont minoritaires dans le projet, c’est brillamment que certains tirent leurs épingles du jeu. Je pense directement au formidable « Big Pharma » qui reste, à ce jour, mon coup de coeur du projet. Une merveille de production à la fois simple et diablement efficace, une toute petite dose de mélancolie, une fausse nonchalance dans la performance de Freeze… Ces ingrédients forment une atmosphère assez unique. Le tout donne un banger incroyable venant nous frapper à chaque line. Grosse mention également pour le pressant « R.I.P. Pop Smoke » , le morceau instaure une ambiance presque divine qui pourrait une fois de plus se fondre à merveille dans la BO d’une grande fiction pour une scène décisive. Le son se démarque également de par l’absence de basses, le rappeur laisse uniquement parler son flow et le résultat se révèle d’autant plus satisfaisant. Certains solo demeurent cependant un peu plus neutre et se retrouvent donc noyés par les feats.

Beaucoup des feats de LMF étaient très attendus. En tête de liste, forcément la collaboration avec le grand technicien Alpha Wann. Featuring immense sur le papier, les deux hommes font parler leurs dextérités lyricales sans donner l’impression de forcer le talent. Sans chercher particulièrement à en mettre plein les yeux, Freeze & Alpha s’unissent pour un résultat convaincant qui viendra probablement satisfaire l’attente très importante autour du morceau.

Phaal, dis-leur (han), Corleone, serial rime, sale dealeur (paw)

Hermès, Burberry, j’porte pas d’Tealer, fuck le lin, R.E.P Mac Miller

Phaal, Freezer, toujours anti-diable, pactiseur (eh)

Gucci, Prada boy, j’veux l’biff de Val Kilmer, s’ils croient qu’ils me valent, qu’ils meurent

Freeze Corleone & Alpha Wann – Rap catéchisme

En prenant en compte du contexte de l’album, la collaboration la plus cohérente n’est autre que celle avec Ashe 22 sur le très bon « Scellé Part. 2 » . Un gros banger drill à l’atmosphère hostile qui convient idéalement aux deux rappeurs. Ashe est à 100% dans son univers et ça s’entend, le rappeur de Lyonzon délivre une performance de très bon niveau rappelant qu’il reste une référence UK drill dans le paysage rap français. En réalité, l’immense majorité des feats disposent d’une vraie cohérence. L’alchimie entre Freeze & Kaki Santana ou encore entre Freeze & La F s’avère particulièrement percutante, le jeu lyricale autour des chiffres sur « Numérologie » feat Stavo séduit par son efficacité… Mention spéciale au très bon feat avec Black Jack sur « L’Art de la guerre » , la production du morceau est clairement atypique du fait qu’elle propose à la fois des éléments drill mais aussi cloud. Mention un peu moins spéciale pour la collaboration avec Despo Rutti que nous attendions grandement. Le duo sur le papier nous mettait clairement l’eau à la bouche mais la perf de la légende du rap fr est un peu trop en décalage avec le delivery de Freeze, du moins le résultat ne manque déjà pas de diviser les auditeurs.

Le feat coup de coeur de l’album revient sans hésitation à « Dans les buissons » avec le grand Roi Heenok et le prometteur Osirus Jack. Le roi nous divertit, comme il sait si bien le faire, de fort belle manière avec une nonchalance bienvenue. Cette proposition relativement osée se marie très bien avec l’univers de Freeze et surtout l’énorme performance d’Osirus Jack qui est ni plus ni moins prétendante au « titre » de meilleur couplet de la part d’un guest sur l’album.

Rapidement, je tombe en amour, passionnément, impulsif, excessif

Parano, j’aime les revolvers, comme Brigitte aime Emmanuel depuis l’âge de 16 ans

Roi Heenok – Dans les buissons

Enfin, il était impossible de passer à côté de la collaboration avec les deux grands OGs du game fr : Alpha 5.20 & Shone. Un morceau avec une certaine symbolique, il sonne définitivement comme un passage de témoin. Freeze Corleone prend désormais en charge la responsabilité de ramener le kickage pur au sommet du rap français. Chose qu’il a brillamment réussi avec LMF, de quoi très certainement rendre fier son manager. Les trois rappeurs livrent des performances intenses faisant de « PDM » un des titres les plus intéressants du projet.

Comme toujours avec Freeze, on pourrait s’attarder de très longues heures sur ses textes tant les références sont multiples, les sujets abordés divers… Il ne fut en aucun cas étonnant de voir certains morceaux du projets se hisser en un rien de temps dans le top des pages consultés sur Genius. Premièrement, c’est sans grande surprise qu’on retrouve un très grand nombre de mentions pour Dakar, la capitale sénégalaise où a vécu le MC pendant de longues années qui n’est autre que le lieu où il a formé son célèbre collectif : le 667.

J’mixe le lin dans les Faygo, à Dakar, on empile les briques comme des Lego

Freeze Corleone – Freeze Raël

À Dakar, on v’-esqui les barrages (sku), vous passez même pas les barrages (nan)

Freeze Corleone – Big Pharma

Peine de mort pour les pédérastes, n***o, ça complote à Dakar sur les terrasses

Freeze Corleone – PDM

Autre sujet très intéressant qui revient régulièrement dans l’album, la situation de Freeze en tant qu’artiste dans l’industrie musicale. On sait que le rappeur et son équipe ont mené un difficile et long périple pour signer un contrat avec une major avant la sortie de LMF. Cette opération a connu plusieurs refus, les maisons de disques ayant peur des potentielles retombées. Ils signeront finalement un deal en distribution avec Universal mais avec un détail important sur lequel Freeze revient avec insistance dans l’album : il reste propriétaire de ses masters. Ce sujet fait de plus en plus parler dans l’industrie musicale et on voit davantage d’artistes entreprendre des démarches originales afin de récupérer leurs droits. Malheureusement, ce deal est déjà arrivé à sa fin des suites des polémiques récentes sur l’album qu’on connait tous. Une situation qu’avait peut-être déjà anticipé Freeze puisqu’il affirme dans l’album qu’il arrivera à ses fins même sans label.

J’ai mes droits, j’ai mes masters, j’fume des OG, j’fume des master

Gère le business carré pour qu’on roule tous en Maybach comme des pasteurs

Freeze Corleone – Freeze Raël

J’fume des OG, j’fume des masters, fuck des diplômes, j’ai mes masters 

Freeze Corleone – Logo Audi

Quoiqu’il arrive, j’reste solide

Trop killu, ils ont eu peur de m’signer chez Sony

Freeze Corleone – Chen Laden

6.6.7, self-made, on va l’faire avec ou sans label

Freeze Corleone – Stretch 4

Annoncé comme la mort de la « zumba » , le projet ne laisse effectivement aucune place à des phases chantées susceptibles de venir séduire un public plus diversifié ou encore diverses radios. Freeze est allé au bout de son idée en cherchant à faire honneur au « rap de nos grands-frères » comme certains aiment dire ironiquement. Il rappelle cette prise de position régulièrement dans ses textes, hors de question pour le fondateur du 667 de s’agenouiller devant les nouvelles normes de l’industrie rap.

R.A.F d’être dans l’trio d’tête (han), concu’ sont lourds comme dix octets (eh)

Freeze Corleone – Scellé Part. 2

Ces n****s sont fakes comme les échelles, loin du rap français comme si j’habite les Seychelles

Ils savent pas j’suis à quel level de l’éveil, j’pense à mon argent dès qu’j’me réveille

J’découpe les prod’ depuis qu’j’suis mineur, chaque jour dans les profondeurs comme si j’suis mineur

Freeze Corleone – Stretch 4

6.6.7, killu à vie, pas d’coupé-décalé, fils (jamais)

Freeze Corleone – Hors Ligne

Pour notre plus grand plaisir, Freeze Corleone a de nouveau étalé toute sa culture générale tout le long du projet. Ainsi, on se retrouve avec une richesse unique dans les références issues de très nombreux domaines différents : musique, sport, cinéma, politique, histoire… Cette diversité dans les inspirations lyricales de Freeze et ses fameuses comparaisons en « comme » ont fortement contribué à sa notoriété actuelle. Le rappeur n’a heureusement pas changé sa formule pour cette sortie évènement. On observe notamment pas mal de comparaisons pointus dans l’outro « Chen Laden » qui conclue parfaitement et, surtout, de manière cohérente l’album. Nous étions obligés de vous proposer une liste d’une partie des références du projet qui nous ont marqué pour des raisons très variées :

Bientôt, j’me présente aux municipales, s/o Lil B le Basedgod

Sous potion avec les xans, j’vois flou, j’marche comme un zombie de Days Gone

Freeze Corleone – Freeze Raël

J’reste vrai du berceau à la tombe, s/o Nipsey, jamais j’arrête le marathon

Freeze Corleone – R.I.P. Pop Smoke

Dans l’milieu comme Allan, technique de malade, j’veux la même SACEM que Lalanne

20-20 : Menace Fantôme, j’veux la Continental et la Phantom, pétasse

S/o la Black Mafia, s/o Oxmo

Freeze Corleone – R.I.P. Pop Smoke

Trois points ou dans la peinture comme Kristaps (switch)

J’les mets d’accord avec deux barres

Freeze Corleone – Chen Laden

Chen Laden dans l’complot depuis les deux tours (pah)

Avance, deux tours, de retour comme Gandalf dans Les Deux Tours (sku)

Freeze Corleone – Chen Laden

Après une attente presque insoutenable chez ses fans les plus dévoués, Freeze Corleone a largué la bombe avec un succès incontestable. Une proposition artistique très intéressante, des chiffres de vente impressionnants, une authenticité parfaitement conservéeLa Menace Fantôme dispose de toutes les qualités nécessaires pour rester dans les mémoires comme étant le projet marquant de l’era UK Drill dans le rap français. Plus qu’un projet de qualité, c’est un véritable message que Freeze envoie au rap français avec cet album, le rappeur est resté fidèle à ses principes depuis maintenant un peu moins de 10 ans, s’est forgé progressivement une fanbase d’une fidélité inégalable et se retrouve donc aujourd’hui en mesure de faire un carton national sans pour autant se plier aux tendances actuelles de l’industrie. On ne peut qu’espérer que LMF incitera d’autres rappeurs à nous offrir des projets rap aussi « brut » et, avant tout, à faire une musique qui leurs ressemble. Maintenant, on sait que l’avenir du LP est grandement incertain en raison des risques importants de censure auxquels fait face Freeze pour des raisons qu’on connait tous. Nous avons fait le choix de ne pas revenir sur ces événements durant notre review pour une simple raison : ils ont tendance à nous faire oublier qu’un excellent album de rap français a vu le jour depuis maintenant un peu plus d’une semaine. Passage de cap grandement réussi pour le phénomène du 667.

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s