Benny the Butcher & DJ Drama Presents Black Soprano Family

Lorsqu’il ne découpe pas des productions sous l’écurie Griselda Records, Benny the Butcher gère son propre label / collectif : la Black Soprano Family. La majorité des artistes du crew étant en développement, c’est avant tout une mission d’introduction au public qu’enrôle cette première mixtape et qui de mieux que le grand DJ Drama pour encadrer cette affaire ?

Pour cette première, le collectif mise avant tout sur l’efficacité pour se présenter. 8 titres au programme dont trois réunissant la fameuse triade Benny – Rick Hyde – Heem. On retrouve également les autres membres Loveboat Luciano & Jonesy au sein du projet. Le teasing fut relativement long, Benny a énormément donné de sa personne afin de propulser en avant ses acolytes. Trois singles sont sorties avant la tape dont le « It’s Over » et son clip très réussi à l’atmosphère mafieuse.

Si on devait dégager une sensation particulière en priorité : nostalgie. Une bonne vieille Gangsta Grillz mixtape avec ses tags iconiques, on se retrouve bien vite tenter d’ouvrir Datpiff pour télécharger le projet. Et globalement, on sent que la Black Soprano Family & DJ Drama ont tenu à proposer une ambiance assez « nostalgique » dans les morceaux et surtout très authentique/street pour nous rappeler les classiques mixtapes des années 2000s.

Dans sa communication & ses différentes opérations marketing, la Black Soprano Family s’est efforcée à s’attribuer une « étiquette mafieuse » . À l’image de la cover du projet, le collectif se présente comme une organisation. Ils ont poussé le délire jusqu’au bout dans le clip du très bon « It’s Over » . Même dans les sonorités du projet en général on peut ressentir la recherche de cette atmosphère si particulière. C’est notamment le cas du titre « In Love with the Streets » dont le sample vous donnera la vive impression d’être un nouveau grand baron de la drogue.

Inutile de chercher un thème général pour le contenu lyrical du projet. Les MCs sont ici avant tout pour se présenter au public et montrer leurs aisances techniques. Dans cette idée, j’ai grandement apprécié « Da Mob » qui nous donne vraiment la sensation d’écouter une série de freestyles dans laquelle chaque rappeur veut prouver. Malgré de nombreux efforts et une envie prononcée, des disparités plus ou moins importantes viennent parfois légèrement gâcher la fête. Sans surprise, Benny est relativement au dessus du lot mais le reste du collectif, malgré quelques fulgurances, se révèle assez inconstant. Bien heureusement, les passages redondants ne sont jamais bien longs, la faim des associés du Butcher reprend le dessus à l’image du très bon solo de Rick Hyde sur « Ricky & Fonz » .

La majorité du temps, les MCs de la Black Soprano Family reviennent sur leurs backgrounds. Ils tiennent énormément à la notion d’authenticité, cette dernière a été régulièrement mis en avant par Benny pour décrire ses compères durant la campagne de promotion du projet.

Make money, never make friends

They’ll kill you because money, drug money, give a great chance

That drug money got me tweakin’ like I take xans

I love the game, I’m from the streets (Streets, nigga)

I survived some murder beef, ever since then, I play for keeps (Keeps)

Les meilleurs bars sont bien évidemment pour Benny qui étale les symboles de sa réussite tout en distillant des phases bien référencées.

This dirty money the only thing that need quarantine (Quarantine)

They say power and fortune bring you Jordan rings

Hoes call me for Louis bags and abortion fees (Damn)

A quarter brick in the mattress after extended stay (Extended stay)

My life a movie like Will Smith, Independence Day(Woo)

Better save more than you spend, stack up and do it again (Nah)

You was only good for a season like Jeremy Lin

Both hands wasn’t enough to count it, needed a twin

Decorated the garage with horses like Ralph Lauren

La Black Soprano Family pose avec cette tape la première brique de son empire. Benny the Butcher semble bien déterminé à bâtir une écurie aussi forte que Griselda. Bien que le potentiel semble assez évident, il faudra s’occuper de ce disparités qui deviendront tôt ou tard un frein trop important pour une évolution importante du collectif.

Note : 3.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s