Pop Smoke – Shoot for the Stars Aim for the Moon

Plus de quatre mois après le tragique assassinat de Pop Smoke, la dernière sensation mondiale en provenance de New-York, son premier album, malheureusement posthume, voit le jour. Promis et teasé depuis un petit moment par le légendaire 50 Cent, ce projet avait avant tout pour but de montrer l’étendu du potentiel dont disposait Pop Smoke.

La sortie de ce projet fut forte en rebondissement. Repoussé une fois, l’album s’est ensuite retrouvé au beau milieu d’un mini scandale en raison de la cover initiale proposée par Virgil Abloh. Après une révolte impressionnante des fans, l’équipe de Pop Smoke a fini par annoncer que la cover serait changée. Beaucoup d’informations à retenir également en consultant la tracklist, 19 titres et une armada de guests : Quavo, Lil Baby, DaBaby, Swae Lee, Future, 50 Cent, Roddy Ricch, Tyga, Lil Tjay…. Même constat pour les producteurs : 808Melo, WondaGurl, MIKE DEAN, le guadeloupéen CashMoneyAP, Mustard et la liste est encore très longue.

L’album s’ouvre sur une intro drill très agressive mais aussi très courte (certainement pas terminée), « Bad Bitch from Tokyo » , dont certains lyrics ne manquent pas de venir nous troubler aujourd’hui :

I looked my killer in his eyes, yeah, I’m talkin’ face-to-face

Ce registre UK drill qui a forgé la popularité mondiale de Pop Smoke n’est finalement pas si présent que ça sur l’album. Il paraît même parfois un peu négligé avec des titres assez neutres tels que « Aim for the Moon » ou « Tunnel Vision » . Bien heureusement, certains passages drill restent appréciables à l’image de la belle cohésion avec Swae Lee sur « Creature » ou alors du très efficace « 44 BullDog » .

50 Cent s’est chargé de la DA de l’album et ça se ressent clairement, peut-être même un peu trop. Alors oui, le résultat est par moment très satisfaisant comme sur le street anthem « Gangstas » dans lequel Pop Smoke revendique son authenticité :

I don’t want none of that extra loud shit

This ain’t none of that rainbow hair shit

Know what I’m sayin’? (I be in New York with the gangsters)

This the real streets shit, yeah, nigga

(I be in New York with the gangsters)

Fuckin’ voice of the streets, man

Mais parfois, la DA pousse presque à des imitations sans saveur comme c’est le cas sur « What You Know Bout Love » où l’identité de Pop Smoke semble s’être totalement évaporée. Cette DA un peu trop marqué aura au moins offert le très sympa « Got It On Me » , reprise du légendaire « Many Men » de Fifty.

Vous l’aurez compris, cet album n’a absolument rien à voir avec les deux tapes de Pop Smoke au niveau du style. On retrouve même une grosse poignée de hits purement mainstream. Parfois le résultat est intéressant comme sur « For the Night » , notamment grâce au refrain catchy de Pop Smoke. On y aborde des sujets qui parleront clairement à un grand nombre de personnes :

If I call you bae, you bae for the day

Or a bae for the night, you not my wife

She want a killer to fuck all night

Mais cette volonté à offrir à tout prix une diversité nouvelle chez Pop Smoke fait chuter plus d’une fois le projet dans l’ultra générique. On retrouve donc, à mon sens, un nombre trop important de filers à vocation uniquement commerciale : Snitching, West Coast Shit, Enjoy Yourself, Mood Swings, Diana…

Bon soyons cependant honnêtes, il est quasi impossible de ne pas bouger la tête sur le très ensoleillé « Something Special » , un magnifique hit pour cet été 2020. Mais dans l’ensemble, notre ressenti reste très mitigé sur cette trajectoire très mainstream bien trop soudaine chez Pop Smoke.

Pour rappel, il ne faut pas oublier qu’il est toujours difficile de porter un jugement solide sur un album posthume. On ne peut jamais vraiment savoir si le projet correspond fidèlement à la trajectoire que comptait prendre l’artiste, même si dans ce cas précis j’en doute très fortement. Oui, cette diversité qu’on ne connaissait pas vraiment chez Pop Smoke a quelques côtés fun, mais après quelques écoutes elle semble bien trop forcée. On pourrait presque avoir l’impression qu’une partie des morceaux drill font juste acte de présence pour tenter de conserver un semblant d’identité de Pop Smoke sur l’album. Malgré tout, ce projet reste un album posthume correct avec une poignée de vrais bons titres qui auraient gagné à figurer dans un projet moins long.

Note : 2.5 sur 5.

Une réflexion sur “Pop Smoke – Shoot for the Stars Aim for the Moon

  1. Assez d’accord sur certains points par contre je ne pense pas que ce soit forcé je m’explique. C’est une direction qui voulait prendre il le teasait depuis un moment avant sa mort, donc quand j’ai lancé l’album j’ai pas du tout été surpris. Je suis d’accord que certains feat soient forcée comme snitching où on dirait que c’est un son de Quavo. Le couplet de Pop est vraiment court il n’a surement pas eu le temps de finir et dans ce cas ils auraient simplement dû retirer le son, on peut retenir aussi la perf incroyable de Future. J’ai le même avis pour west coast shit, pour moi c’est les seuls titres forcés et ici Pop Smoke a aussi couplet assez court. Rien à voir mais on peut voir un parallèle la seconde partie de carrière de 50 cent quand il commence à faire des musiques love, le fait qu’on fait souvent référence à 50 quand on parle de Pop je me disais que c’était une direction qu’il voulait peut-être prendre . Et en effet avec les tease on voyait qu’il voulait y aller. Après on peut se demander si c’était trop tôt ou non. Sinon j’ai adoré l’album sauf les deux titres indiqué plus haut, tu sens vraiment pas que c’est dans l’album de pop smoke t’as l’impression c’est lui en feat. Mais pour le peu que tu l’entends il lâche toujours des bonnes perfs, c’est dommage qu’il n’ait pas eu le temps de les finir. Repose en paix Pop.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s