MIKE – Weight of the World

Chaque moove du jeune rappeur new-yorkais a l’effet d’un mini séisme à l’échelle du rap underground. Et donc forcément, lorsque l’artiste vedette du collectif des [sLUms] sort un nouvel album, c’est une date à surligner dans le calendrier. Essai de nouveau réussi pour MIKE ?

Première très bonne nouvelle, le natif du New-Jersey s’est montré d’une grande générosité pour ce nouvel album avec pas moins de 16 tracks. Une générosité qu’on retrouve également sur le plan des efforts personnels, MIKE s’est chargé de la production quasi entière du projet sous son pseudonyme DJ Blackpower. L’aspect instrumental, justement parlons-en. Il semble assez évident après quelques écoutes que la force principale de Weight of the World réside dans ses beats. Le phénomène des [sLUms] rappelle, une fois de plus, qu’il est sans soucis l’un des Top producteurs de l’underground US sur ces dernières années.

Ce nouvel opus ne manque pas de magnifiques samples qui viennent nous transporter en quelques secondes comme c’est le cas sur une poignée de titres : « Coat of Many Colors » , « More Gifts » ou encore « No, No ».

On retrouve la traditionnelle atmosphère brumeuse, si importante au abstract hip-hop des sLUms, sur la majorité des prods. Les mélodies de ces dernières sont d’ailleurs également souvent profondément marquées par la nostalgie à l’image des morceaux « Plans » , « What’s Home » ou bien « Weight of the World ».

Mais DJ Blackpower n’est pas le seul à s’illustrer brillamment à la production de ce projet. On a notamment KeiyaA, véritable révélation de l’année 2020, qui place trois productions avec des ambiances vraiment variées. Il s’agit sans doute des beats les plus expérimentaux du projet en témoigne le surprenant « Get Rich Quick Scheme » qui est probablement un clin d’œil au célèbre « EAST » d’Earl Sweatshirt. On retrouve également le new-yorkais Rbchmbrs en grande forme sur le single « What’s Home 1/2 » .

Concernant le delivery de MIKE à travers ce nouvel album, l’équation est assez simple. Si vous n’aimez pas particulièrement son style habituel, ça ne changera probablement pas avec ce projet. En revanche, si vous êtes déjà un adepte du new-yorkais, vous passerez peut-être encore un cap dans votre addiction aux sLUms. Le jeune prodige parvient toujours à se fondre complètement dans la production afin de nous donner cette impression de « flottement » . Sa nonchalance fait mouche une fois de plus tout en s’assurant de varier un minimum les rythmes de ces couplets.

Lyricalement, MIKE n’a jamais vraiment été une Top référence de l’underground mais il n’en est clairement pas le moins intéressant non plus. Il évoque notamment beaucoup son état d’esprit sur la longueur du projet tout en faisant apprécier son haut niveau technique.

Before COVID, I been in the yard

Gettin’ older and sick of the harm

When I’m sober, it kill the regard

I be over it, chillin’ regardless

Still got hoes that’ll sit in your arms

What is home if it isn’t your heart?

All alone but it took me the

« Seulement » deux featurings sur cet album mais qui sont d’une grande cohérence avec l’univers de MIKE. On retrouve l’anglais Jadasea avec qui il a déjà collaboré plusieurs fois et, surtout, le grand Earl Sweatshirt pour conclure le projet de fort belle manière.

Huh, I shot the sheriff, don’t expect to get no calls from him

Tell the deputy, « Next, » remember Jigga got Chrisette

Avec « Weight of the World » , MIKE maintient sa régularité d’exception qui fait de lui encore un peu plus, aujourd’hui, l’une des plus grosses têtes d’affiche de la scène underground US. Les [sLUms] semblent déterminés à solidifier leur empire durant cette nouvelle décennie.

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s