Lucki – Almost There

Après une année 2019 remarquable, le rappeur de Chicago signe son retour avec un premier projet qui sera rapidement suivi par la sortie de l’album « Flawless Like Me ».

Le fameux format « EP » made in Lucki est de retour ! Comme pour le très bon « Days B4 III » sorti l’année dernière, c’est de nouveau trente minutes de musique qui ne figureront ni dans la catégorie album, ni dans la catégorie mixtape. Ce projet se veut aussi un peu « anniversaire » étant donné qu’il voit le jour à l’occasion des 24 ans du rappeur. On est donc sur un EP de célébration ayant surtout pour ambition de faire monter la hype avant la sortie de l’album.

12 titres dans lesquels on retrouve une bonne poignée de producers. L’alchimie entre Lucki et Plu2o Nash demeure intact. Le producteur de Chicago est présent sur un bon tiers du projet. Malgré la redondance d’une bonne partie des beats, j’ai bien aimé les propositions un peu plus variées de certains producers tels que Condo & Wiardon sur le mélancolique « Unlimited » ou encore Kid Hazel & Nils avec « Runnin With » .

Au niveau du delivery, Lucki fait là aussi dans le traditionnel avec un flow, la majorité du temps nonchalant, dont le tempo est guidé par la drogue. Le rappeur se montre néanmoins un peu plus agressif et dynamique qu’à l’habitude sur quelques séquences, notamment dans les sons « Prada Tune » & « TUNE & SCOTTY » . Globalement, sa recette maison est toujours aussi efficace lorsqu’on est un fidèle adepte de son flow aérien.

Lucki fait également dans le classique concernant les sujets abordés dans ses morceaux. Il revient à des nombreuses reprises sur la complexité de ses relations amoureuses. Son addiction à la drogue semble encore plus forte que jamais, il en parle même comme un besoin vital dans « Runnin With » . Le natif de Chicago aime toujours autant imagé ses propos, dans le très bon « Unlimited » il fait un parallèle entre l’évolution de sa vie et une « fast car » . Une bonne part de nostalgie à travers ce projet, elle prend la forme d’hommage dans le touchant « Nigo » où Lucki évoque certains traumatismes de son passé. Au final, l’outro « Faith » s’avère être un bon condensé du projet aussi bien sur les thématiques que les sonorités.

She write my song for me

Music to her ear, she say you slime to me

I miss Percocet, X not for me

I’m used to lean and a few pinks

Hope bro stick to the script, you got my life with you Doc

Be a minute ’til you see me

I’m gettin’ used to these hoes

Antonio, bro, you hurt my feelings

Praying your lil brother in jail getting solids

Globalement, ce projet joue correctement son rôle de mise en appétit pour l’album. Lucki ne s’est pas particulièrement foulé que ça soit au niveau des thématiques ou bien de la sélection des productions mais la qualité du rendu permet au projet de rester relativement solide. Les fans du rappeur de Chicago prendront plaisir à mettre en rotation une bonne partie des morceaux de l’EP. Pour les non initiés, il ne s’agira probablement pas du projet de la révélation pour eux.

Rate : ★★★☆☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s