Medhane – Cold Water

Seulement trois mois après le très bon « Full Circle », le rappeur de Brooklyn est de retour avec son deuxième album.

Le lo-fi hip hop des sLUms, Earl Sweatshirt & compagnie se porte actuellement mieux que jamais. Medhane est incontestablement un des meilleurs représentants de cette scène sur les deux-trois dernières années. Le grand ami de Mike, autre prodige new-yorkais , a cette faculté à pouvoir alterner à sa guise entre sonorités abstract et mélodies un peu plus orientées boom rap.

Une annonce soudaine sur instagram accompagnée d’une tracklist très réjouissante : 15 titres et de beaux guests à l’image de KeiyaA, Maxo ou encore Navy Blue pour ne citer qu’eux. Sans grande surprise, la majorité des morceaux se veulent fidèles aux, désormais, célèbres sonorités abstract de la scène sLUms & co. Afin de donner vie à toutes ces vibes orientées lo-fi, on retrouve une belle poignée de producteurs tels que Ohbliv, AFB, Chuck Strangers ou encore le formidable Iblss qui est l’un des meilleurs architectes de ce registre.

Mais cet album est plus qu’un énième simple « bon projet expérimental ». Medhane s’essaie à des styles un peu plus variés. On a notamment apprécié des sons comme « All Facts« . Dans ce dernier, le très bon producer Playa Haze nous concocte une petite ambiance boom rap au sein de laquelle le rappeur new-yorkais crache littéralement son flow. On retrouve également cet esprit découpage de prod sur « No Cap » , le delivery du rappeur parait tellement naturel à l’oreille sur ce morceau qu’on le croirait presque en improvisation. Les amateurs de hip-hop bien technique ne pourront qu’apprécier la très bonne alchimie au mic entre Maxo & Medhane sur le track « Full Hands« . Un beat minimaliste qui tourne au ralenti afin de sublimer les flows dévastateurs des deux MCs.

Il serait criminel de notre part de ne pas s’arrêter un instant sur la collaboration avec le phénoménal Navy Blue. Ce dernier n’est, ni plus ni moins, l’un des artistes les plus intéressants et prometteurs du paysage hip-hop actuel. Également originaire de Brooklyn, il brille une fois de plus aussi bien au micro qu’à la production. Un véritable, si ce n’est le, highlight du projet.

Pour l’intro, j’espérais une vraie intervention de KeiyaA sur le morceau plutôt qu’un simple « travail de fond » mais on va pas se mentir, après son début d’année formidable ça fait vraiment plaisir de la retrouver sur ce genre de projet. On aurait pu également rêver d’une collaboration prestigieuse avec un Earl ou un Mike sur un son tel que « I’m Deadass » dont la production brumeuse et déconstruire, donnant l’impression que le rappeur plane sur le beat, parait idéalement tailler pour ces phénomènes. Mais il serait bien trop sévère de parler de regrets dans le cas de « Cold Water » , le delivery de Medhane s’avère prenant du début à la fin. Il est bien l’homme de la situation ici.

Au niveau des thèmes abordés à travers l’album, on a une diversification appréciable. Medhane n’hésite pas à se montrer plutôt engagé à travers quelques phases notamment dans son feat avec Navy Blue :

Fuck the judge and the jurisdiction

Empty the prisons

Au delà de cet engagement, on repère quelques thèmes réguliers après plusieurs écoutes, à savoir l’évocation de la peine, la pluie (référence au titre ?), les sensations, la valeur de l’amitié, les souvenirs… Ces sujets sont globalement présents dans la majorité des tracks du projet :

Feelin great

Grip the grain

Feel the rain

Feelings change

In the rain, mist in my face through the pain maintain give thanks for the time

Memories of loss, peace precious

Preface the pain cherish the faith

Hold weight shit different, still building

Can’t forget the feeling

Clean slate when i flipped the page

Talk with brodie bout the pain know its been some days

Goin thru it neva break

Avec « Cold Water » , Medhane semble déjà commencer à confirmer son très grand potentiel. Le projet est consistant et se démarque de la majorité des sorties dans le même registre. Son delivery nous parait meilleur que jamais, ses performances sur les productions un peu plus boom rap / old school sont honnêtement assez bluffantes. L’avenir de notre hip-hop est visiblement entre de très bonnes mains avec des artistes tels que Medhane, Mike ou encore Navy Blue.

Rate : ★★★★☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s